Bulletin de Quartier Somerset 6

Bonjour et joyeux printemps (enfin!),

Il semble incroyable qu’il y a à peine une semaine, Ottawa ait été frappée par une violente tempête de verglas et qu’à l’heure où j’écris ces lignes, la température doive atteindre 30 degrés. J’aimerais dire que ce n’est pas un mois d’avril normal, mais il semble que les changements climatiques entraînent des conditions météorologiques extrêmes et des variations de température spectaculaires.

Bonjour et joyeux printemps (enfin!),

Il semble incroyable qu’il y a à peine une semaine, Ottawa ait été frappée par une violente tempête de verglas et qu’à l’heure où j’écris ces lignes, la température doive atteindre 30 degrés. J’aimerais dire que ce n’est pas un mois d’avril normal, mais il semble que les changements climatiques entraînent des conditions météorologiques extrêmes et des variations de température spectaculaires. Bien que nous ayons eu la chance de ne pas être privés d’électricité pendant très longtemps dans le quartier Somerset, nous avons perdu beaucoup d’arbres matures, tant la semaine dernière que lors du derecho de mai 2022.

Ce phénomène a été particulièrement dévastateur dans le centre-ville d’Ottawa, où le pourcentage de couvert végétal est le plus faible de la région de la capitale nationale (20 % seulement). On estime que le couvert végétal nécessaire pour atténuer les changements climatiques est de l’ordre de 30 à 40 %. Nous avons beaucoup de travail à faire pour nous remettre des conditions météorologiques extrêmes et rendre notre ville plus résistante aux changements climatiques.

C’est pourquoi je suis ravie de voir que deux nouvelles tours construites sur les plaines Lebreton utiliseront une nouvelle technologie pour devenir carboneutres en captant l’énergie renouvelable des eaux usées. Le projet Dream Lebreton collaborent avec l’Initiative multiconfessionnelle sur l’habitation (IMH) pour construire 601 nouveaux logements locatifs résidentiels — dont 247 à prix abordables — dans deux tours situées au 665, rue Albert, entre la future bibliothèque publique Ādisōke d’Ottawa et la station Pimisi du TLR. Après avoir été un terrain vacant pendant plus de 60 ans, je suis ravie de voir que des logements neufs, abordables et viables sur le plan environnemental y sont enfin construits.

Un autre enjeu politique majeur qui aura un impact sur les changements climatiques dans notre ville est la façon dont nous nous déplaçons. L’un des meilleurs moyens de réduire les émissions à Ottawa est d’encourager un transfert modal d’envergure, c’est-à-dire de nous faire quitter nos voitures lorsque c’est possible et d’utiliser les transports en commun ou d’autres moyens de transport actifs. En réalité, dans de nombreux quartiers de la ville, c’est plus facile à dire qu’à faire.

Plusieurs vieux quartiers de banlieue (aujourd’hui appelés « secteurs urbains extérieurs ») n’ont même pas de trottoirs ou d’infrastructures de base pour rendre les déplacements à vélo plus sécuritaires. Notre bureau entend constamment des résidents frustrés par les retards des autobus et les interruptions de train. Nous devons faire mieux.

Lundi, le Comité des transports tiendra une réunion extraordinaire pour discuter du Plan directeur des transports de notre ville. Je rêve d’une ville où un plus grand nombre d’entre nous pourront se déplacer, et ce, de manière accessible et durable.

Profitez du soleil!

Ariel

--

Le Conseil rejette un allégement fiscal de plusieurs millions de dollars en faveur d’un hôtel

Mercredi, le Conseil municipal d’Ottawa a discuté d’une proposition visant à accorder à un nouvel hôtel de l’aéroport un allégement fiscal de plusieurs millions de dollars dans le cadre du plan d’améliorations communautaires. Le vote a été rejeté par 18 voix contre 7, et la conseillère Troster s’est exprimée sur la nécessité de soutenir les entreprises et les organisations à but non lucratif qui répondent aux besoins humains et bâtissent des communautés, et non d’offrir des subventions aux riches sociétés.

----

Fermeture de la promenade Sir-John-A.-Macdonald (de l’intersection Slidell à l’intersection de la place Vimy)

R.W. Tomlinson fermera la promenade Sir-John-A.-Macdonald entre l’intersection Slidell et la place Vimy pour installer un tronçon du nouveau réseau de canalisation dans le cadre du projet de modernisation du programme d’acquisition de services énergétiques. Pour réaliser ces travaux, une fermeture complète est nécessaire entre le 27 avril et le 1er mai sur la promenade Sir-John-A.-Macdonald entre l’intersection Slidell et l’intersection de la place Vimy. Des détours seront en vigueur. Du 17 avril au 5 mai, à l’exception de la fermeture complète, une configuration de circulation bidirectionnelle sera mise en place sur les voies existantes en direction ouest de la promenade afin d’achever les travaux préliminaires. Veuillez tenir compte de ces modifications de la circulation ainsi que des détours pendant les périodes indiquées ci-dessus.

Soutenir le projet de murale John Leaning

L’œuvre de John Leaning continue de nous toucher tous. Son travail d’urbaniste et d’agent de développement communautaire a changé la physionomie des quartiers urbains. En collaboration avec les résidents, il a élaboré le plan Glebe dans les années 1960 et le plan du centre-ville d’Ottawa en 1972, renforçant ainsi les voix de la communauté et sauvant ces communautés de la circulation, de la démolition et de la construction d’immeubles de grande hauteur.

En tant qu’architecte en chef de la CCN (1958-1968), il a géré des projets de transition, guidant la préservation de la promenade Sussex, du domaine Mackenzie-King et d’autres propriétés historiques, établissant la ceinture de verdure et le mail de la rue Sparks, une première en Amérique du Nord. Il a dirigé la restauration de l’édifice de l’Est du Parlement dans les années 1970.

Il était un écrivain prolifique, auteur de Our Architectural Ancestry (1983), The Revitalization of Older Residential Districts (1970), The Story of the Glebe (1999) et A Narrative History of Hintonburg-Mechanicsville (2002).

Une peinture murale est prévue pour commémorer John et son travail.  Elle sera affichée au mur du 433, rue Cooper, à Ottawa, où se trouvait le bureau de chantier de l’équipe qui a élaboré le plan du centre-ville dans les années 1970. Elle sera créée par des artistes locaux et des jeunes à risque.

Série de conférences sur la faune : Mardi 2 mai 2023, de 19 h à 21 h

Le printemps est dans l’air et les espaces verts à Ottawa nous attirent. Nous invitons les résidents à profiter des plaisirs extérieurs une fois que les sentiers seront dégelés et secs! Soyez attentif aux fleurs sauvages printanières et aux oiseaux migrateurs - aux mouches piqueuses et aux tiques! Bien que l’on dise souvent en plaisantant que le Canada a deux saisons, l’hiver et la « saison des insectes », les tiques à pattes noires peuvent être actives à n’importe quel moment de l’année, selon la température. La Ville et Santé publique Ottawa souhaitent s’assurer que les résidents savent comment se protéger des tiques, qui peuvent être porteuses de maladies telles que la maladie de Lyme. Nous vous invitons à vous joindre à nous lors d’une présentation offerte par des spécialistes locaux de l’Université d’Ottawa et de Santé publique Ottawa, afin d’en apprendre davantage sur les tiques, la prévention de la maladie de Lyme et les recherches en cours dans notre région.

Mises au point de Santé publique Ottawa

Sécurité pendant l’été

Saviez-vous qu’il existe différents casques pour différentes activités? Les casques sont conçus et testés pour protéger votre tête contre les impacts couramment associés à la pratique d’un sport ou d’une activité en particulier.

Pour savoir quel casque convient à quelle activité, consultez ce lien

Prévention des surdoses, intervention en la matière et naloxone

Le fentanyl ou le carfentanil peuvent être mélangés à d’autres substances. Il n’y a aucun moyen de savoir ce que contiennent les drogues obtenues ailleurs qu’en pharmacie ou chez un détaillant gouvernemental (comme la Société ontarienne du cannabis). Si vous les recevez d’un ami, les commandez en ligne, les achetez auprès d’un revendeur ou autre, vous ne pouvez pas savoir à quel point elles peuvent être toxiques.

Si vous consommez des opioïdes, vous pouvez réduire votre risque de surdose en suivant les conseils suivants :

  • ne consommez pas seul;
  • ne mélangez pas les drogues;
  • prenez votre temps;
  • transportez de la naloxone avec vous;
  • connaissez votre tolérance;
  • soyez prudent.

Consultez cette page pour vous renseigner sur Arrêt Overdose Ottawa et suivre une formation sur la naloxone.

Articles récents

Partager cette page

Passer à l'action

Recevoir les mises à jour
Contactez-nous
Événements
Contactez le 311

Restez connecté•e avec Ariel