Bulletin de Quartier Somerset 3

Bonjour,

Alors que nous sommes sur le point de connaître un épisode de grand froid à Ottawa, je ne peux m’empêcher de penser à la situation que nous vivions tous à la même période l’an dernier. Beaucoup d’entre nous se sont sentis piégés chez eux, entourés de klaxons incessants et craignant le harcèlement que subissaient nos voisins dans les rues du centre‑ville.

Bonjour,

Alors que nous sommes sur le point de connaître un épisode de grand froid à Ottawa, je ne peux m’empêcher de penser à la situation que nous vivions tous à la même période l’an dernier. Beaucoup d’entre nous se sont sentis piégés chez eux, entourés de klaxons incessants et craignant le harcèlement que subissaient nos voisins dans les rues du centre‑ville.

Je vis dans cette ville depuis près de 20 ans et c’est la première fois que des croix gammées, des drapeaux confédérés et d’autres symboles associés à la suprématie blanche étaient exposés dans nos rues, à quelques pas de nos maisons.

C’était une période difficile pour beaucoup d’entre nous. L’école de ma propre fille se trouvait en plein milieu de la zone rouge, et vers la fin de ces trois terribles semaines, j’ai dû la retirer de l’école, car l’anxiété et la peur étaient trop lourdes à supporter pour elle.

Je n’étais pas encore membre élue du Conseil, mais en tant qu’activiste communautaire, je cherchais à faire entendre la voix des gens du centre‑ville d’Ottawa [en anglais seulement]. J’étais déterminée à faire en sorte que nous ne soyons pas réduits au silence [en anglais seulement], et que la Ville ne nous fasse plus jamais défaut de manière aussi grave.

Au moment où je vous écris cette lettre, je reviens tout juste du lancement du premier rapport de la Commission populaire d’Ottawa sur l’occupation par le convoi. Les plus de 200 témoignages de résidents d’Ottawa sur leur expérience pendant le convoi ont été puissants et encourageants. J’ai hâte de lire le rapport complet et de travailler avec mes collègues du Conseil et le personnel de la Ville pour faire en sorte que les résidents du quartier Somerset ne connaissent plus jamais un tel niveau d’abandon.

Lorsque je pense à cette période de l’an dernier, je suis encouragée par les souvenirs de solidarité communautaire : les personnes qui se sont portées volontaires pour accompagner leurs voisins à des rendez‑vous, celles qui ont livré des repas et des fournitures et, bien sûr, la foule qui s’est rassemblée pour bloquer les camions lors de la « bataille du pont Billings » [en anglais seulement]. 

Cette fin de semaine encore, des partisans du convoi ont tenté une nouvelle occupation de notre ville, mais je suis heureuse de dire que nos services d’urgence étaient bien préparés [en anglais seulement]. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des préoccupations liées à la sécurité en ce qui concerne des événements de cette nature, nous sommes là pour vous.

Cordialement,

Ariel

-

Réouverture de la rue Wellington

La semaine dernière, j’ai écrit un article d’opinion pour le Ottawa Citizen sur la façon dont nous pouvons faire de la rue Wellington un endroit pour les gens [en anglais seulement]. Le lendemain, nous avons abordé la question de ce que nous devions faire en ce qui concerne la fermeture temporaire de cette rue dans le cadre du Comité des transports. Il s’en est suivi une discussion animée, notamment avec de nombreuses délégations du public (si vous avez trois heures devant vous, vous pouvez regarder l’intégralité de la séance [en anglais seulement]).

Les défenseurs des cyclistes et des piétons nous ont dit haut et fort que la Ville devait rendre la rue Wellington plus sûre, et la plupart d’entre eux ont préconisé de maintenir sa fermeture aux voitures. J’ai également entendu des résidents du secteur de la rue Bay et de l’avenue Laurier exprimer leur frustration quant aux répercussions de la circulation découlant de la fermeture de la rue Wellington sur la sécurité des piétons et des cyclistes dans la partie nord du centre‑ville, ainsi que des commerçants de la rue Sparks souligner des difficultés relatives à la réception des livraisons.

Le Comité a fini par voter à l’unanimité la réouverture de la rue à la circulation à partir du 1er mars 2023. J’ai toutefois lutté avec acharnement pour qu’une nouvelle bande cyclable temporaire soit installée sur toute la longueur de la rue Wellington et pour la tenue d’un projet pilote d’utilisation active et piétonne de la rue en été, avec des ressources concrètes.

En tant que Comité, nous avons clairement fait comprendre au gouvernement fédéral que s’il souhaite accélérer la piétonnisation permanente de la rue Wellington, il doit travailler avec la Ville en tant que partenaires égaux pour y parvenir. Je suis convaincue qu’une rue Wellington entièrement piétonnière est dans l’avenir de notre ville. Je continuerai à vous tenir au courant de l’évolution des négociations avec le gouvernement fédéral.

Limiter le stationnement de surface au cœur du centre‑ville

Lors de la première réunion du Comité de la planification et du logement, j’ai plaidé en faveur d’une limitation des autorisations pour les parcs de stationnement de surface temporaires, dans les cas où les propriétaires fonciers avaient promis d’y aménager des logements. Dans cette affaire, un propriétaire avait demandé un permis pour démolir deux maisons et un bâtiment d’industrie légère dans le quartier de la Petite Italie en 2020. Le permis a été accordé avec la stipulation spécifique que des logements devaient être aménagés sur ce terrain et que celui‑ci ne devait pas être utilisé d’une autre manière.

Le demandeur, qui possède également un commerce à proximité, utilisait le terrain comme stationnement pour le personnel, malgré le fait que cela soit explicitement interdit par la Ville. Il a ensuite présenté une demande de permis de trois ans, afin de prolonger de trois ans l’utilisation du terrain comme stationnement pour le personnel.

Alors que nous sommes au cœur d’une crise du logement et de l’itinérance, il est inacceptable que des promoteurs démolissent des logements pour les remplacer par des stationnements de surface. Le terrain en question se trouve également à proximité de plusieurs options de transport en commun, d’un parc de stationnement de la Ville et du site de la future station Corso Italia.

En collaboration avec mes collègues du Comité de la planification et du logement, nous avons décidé d’autoriser l’utilisation du terrain comme stationnement pour le personnel pour une année seulement, étant entendu qu’elle ne serait pas prolongée. J’ai bon espoir que le propriétaire présentera bientôt un plan d’implantation pour un projet d’aménagement d’immeuble à logements multiples. Les terrains du centre‑ville sont trop précieux et la crise climatique est trop urgente pour permettre la démolition de maisons au profit de stationnements.

Motion contre l’antisémitisme

Lors de la dernière réunion du Conseil municipal, j’ai présenté une motion visant à condamner l’antisémitisme, en l’honneur de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste. En tant que seule membre juive du Conseil, j’ai également pris le temps de partager une partie de l’histoire de ma propre famille. Je tiens à remercier le conseiller Rawlson King d’avoir appuyé la motion, le Bureau du maire de son soutien, et tous les membres du Conseil d’avoir adopté celle‑ci à l’unanimité.

Soutien aux femmes en Iran

J’ai eu l’honneur d’appuyer la motion de la conseillère Theresa Kavanagh visant à renommer la section de la rue Metcalfe située devant l’ancienne ambassade d’Iran [en anglais seulement] en l’honneur de Mahsa Amini. L’adoption de la motion à une large majorité a été un formidable acte de solidarité avec les femmes iraniennes. Merci au groupe Women, Life, Freedom Ottawa et à B’nai Brith Canada d’avoir travaillé avec nous pour mettre en place ce projet.

Le budget et vous : une conversation communautaire

Le 15 février, j’organise conjointement une séance d’information communautaire sur le budget municipal de 2023 avec les conseillers Shawn Menard et Jeff Leiper. Apprenez‑en davantage sur les dépenses de la Ville et sur la façon dont nous pouvons améliorer les services de première ligne pour tous, en particulier dans le centre urbain. Des représentants de la firme Vivic Research [en anglais seulement] participeront également à la conversation au nom de l’organisme Ottawa Coalition for a People’s Budget.

Inscrivez‑vous dès aujourd’hui.

Séance d’information sur le projet du 357‑363, rue Preston

Joignez‑vous à nous pour une séance d’information communautaire sur le projet d’aménagement du 357‑363, rue Preston. Il s’agit d’une réunion virtuelle qui aura lieu sur Zoom, vous pouvez vous inscrire en ligne.

En savoir plus sur le projet d’aménagement proposé.

Déneigement

Nous avons travaillé fort pour répondre à toutes les demandes de renseignements concernant le déneigement dans le quartier, nous comprenons et nous partageons votre frustration.

Cet hiver, Ottawa a reçu un total de 199,5 cm de neige. Cette quantité dépasse le total de 196,1 cm de l’année dernière et la moyenne sur 3 ans de 192,2 cm. C’est beaucoup de neige, et nous reconnaissons qu’elle s’est accumulée dans toute la ville, rendant les routes, les trottoirs et les pistes cyclables très étroits.

Les Normes de qualité pour l’entretien hivernal (NQEH) n’ont pas été mises à jour depuis 2003. Cette année, le personnel adopte une vision globale des NQEH et nous sommes ravis de travailler avec le personnel de la Ville pour mettre à jour nos normes et offrir un meilleur service aux quartiers de notre centre‑ville.

 

Si vous rencontrez des difficultés particulières en matière d’accessibilité ou d’autres problèmes liés au déneigement, n’hésitez pas à envoyer un courriel à notre bureau à l’adresse [email protected].

Mises à jour de Santé publique Ottawa

Vaccins de routine pour les enfants dans les centres de santé et de bien‑être de quartier

Les vaccins de routine protègent les personnes et leur entourage contre des maladies comme la rougeole et la polio et sont exigés pour fréquenter les écoles et les garderies. Santé publique Ottawa (SPO) aide les enfants et les jeunes qui ont des difficultés à obtenir leurs vaccins de routine dans la communauté à rattraper leur retard en matière d’immunisation.

En plus des cliniques de vaccination familiales de SPO, quatre centres de santé et de bien‑être de quartier offrent maintenant des vaccins de routine. Tous les vaccins offerts dans ces cliniques sont gratuits et il n’est pas nécessaire d’avoir une carte de l’Assurance‑santé de l’Ontario. N’oubliez pas de mettre à jour les dossiers d’immunisation en transmettant l’information à SPO.

Visitez le site Web Etreparentaottawa.ca/fr/immunizations

Aperçu et tableau de bord hebdomadaires

Nos aperçus hebdomadaires sur les virus respiratoires sont partagés par l’intermédiaire des canaux de communication de SPO sur Facebook, Twitter et Instagram et publiés sur notre site Web principal lié à la COVID‑19, à l’adresse Ottawa.ca/coronavirusfr. Consultez le tableau de bord affichant des renseignements sur l’activité des virus respiratoires : www.santepubliqueottawa.ca/rapportgrippe  

Des idées amusantes pour inciter les familles à marcher cet hiver

Février est le mois de la marche hivernale, c’est le moment idéal pour les familles de faire une promenade à l’extérieur ensemble. Un bon moyen de rester actif cet hiver est de se rendre à l’école à pied, soit en faisant tout le trajet à la marche, ou seulement une partie. Saviez‑vous que le fait de se rendre à l’école à pied ou à vélo améliore non seulement la santé des enfants, mais peut aussi contribuer à améliorer leurs résultats scolaires? L’accroissement de l’activité physique améliore la vigilance et la capacité d’attention pendant la journée scolaire! Un transport actif vers l’école réduit également les embouteillages dans les zones scolaires et les émissions de gaz à effet de serre – tout le monde y gagne!

Certaines familles ne sont pas en mesure de marcher jusqu’à l’école, alors pour les familles qui s’y rendent en voiture, nous vous encourageons à éviter les embouteillages en vous garant à cinq minutes de l’école et en faisant le reste du trajet à pied! Vous pouvez trouver votre Carte à pied d’un bloc ICI. Les familles dont les enfants prennent l’autobus scolaire peuvent rester actives cet hiver en marchant ensemble dans leur communauté.

Les familles et les écoles peuvent consulter les nombreuses ressources disponibles pour célébrer le mois de la marche hivernale ICI [en anglais seulement]. Vous trouverez ci‑dessous quelques‑unes des façons dont les familles peuvent participer :

  • Rejoignez le défi de la marche hivernale Hop! Utilisez l’application Hop! en février pour consigner vos déplacements à pied vers l’école ou dans la communauté. Tous ceux qui participeront seront inscrits à un tirage au sort et pourront gagner une carte‑cadeau Indigo/Chapters de 50 $! 123hop.ca.
  • Nous encourageons les enseignants d’Ottawa à se joindre au défi de marche hivernale Hop! La classe qui aura enregistré le plus de kilomètres parcourus durant le mois de février gagnera une carte‑cadeau de 100 $. Les enseignants qui le souhaitent peuvent créer une équipe et se joindre au défi en écrivant à [email protected].

Que vous soyez parent, tuteur, enseignant ou membre engagé de la communauté, les enfants de votre vie vous remercieront d’avoir marché avec eux! Consultez cet article de blogue [en anglais seulement] pour obtenir davantage d’idées amusantes pour marcher cet hiver.

 

 

Articles récents

Partager cette page

Passer à l'action

Recevoir les mises à jour
Contactez-nous
Événements
Contactez le 311

Restez connecté•e avec Ariel